En 2019, le marché de l’immobilier s’est montré très dynamique. Avec la baisse du taux de crédit, les ventes immobilières se sont accrues au cours de cette année.

En dépit de la surenchère sur le prix des biens, beaucoup de projets immobiliers ont été concrétisés. Cela témoigne de l’engouement des investisseurs pour ce secteur.

Sur cette même lancée, l’année 2020 s’annonce très prometteuse. Elle ne fera pas que confirmer la hausse des transactions immobilières.

marché immobilier 2020

En 2020, le marché immobilier sera davantage stable. Un fait notable qui mérite d’être souligné, car cela n’est plus arrivé depuis longtemps.

Les investisseurs devraient profiter de cette année pour faire de bonnes affaires.

Marché de l’immobilier : le bilan 2019

Le 32e Président des USA, Franklin Roosevelt affirmait :

Toute personne qui investit dans un bien immobilier attentivement sélectionné, dans un quartier en croissance d’une ville prospère, adopte la méthode la plus sûre pour devenir indépendant financièrement, parce que l’immobilier est à la base de la richesse

Le marché de l’immobilier est donc un bon secteur d’investissement.

Quels sont les bons plans pour 2020 ? On ne saurait parler des perspectives de la nouvelle année sans faire le point de l’état du marché. Cela passe par un bref aperçu du comportement des investisseurs dans le secteur immobilier en cette année.

Tous les spécialistes s’accordent sur le boom de ce marché au cours de l’exercice passé. C’est un fait surprenant puisque le climat social en France ne s’y prêtait pas.

Les mouvements d’humeur des gilets jaunes auraient dû normalement dissuader les investisseurs. Mais paradoxalement, les transactions se sont décuplées.

Des chiffres records

10 % de hausse : c’est le bilan de l’évolution des transactions immobilières enregistrées en 2019. Les perspectives étaient tout de même moins reluisantes vers la fin de 2018.

Mais en 2019, le marché de l’immobilier a atteint le chiffre de 1.063.000 ventes. Pour une fois, la barre du million de ventes a été dépassée. Les analystes accordent le mérite de cette belle performance à la réduction du taux de crédit.

Des taux de baisse records

L’année 2019 a été visiblement placée sous le signe de l’accès de l’immobilier pour tous. Même les foyers à moyens modérés ont investi dans le marché de l’immobilier.

Au début de l’année, le taux moyen de crédit était de 1,45 %. Avec un tel seuil d’accessibilité aux crédits, le marché de l’immobilier a été très mouvementé. Pour mieux impulser ce mouvement ascendant, le taux moyen a continué de baisser au cours de 2019.

Vers la fin de l’année, la moyenne était de 1,12 %. La conséquence directe de cette baisse a été la redynamisation du concept de rachat du crédit immobilier. Cela a permis aux propriétaires de faire plus d’économie en 2019.

Les prix immobiliers en hausse

2019 ont confirmé la tendance observée depuis 2015. Le prix de l’immobilier a continué de grimper au cours de cette année. Chose normale puisque beaucoup d’investisseurs potentiels ont commencé par frapper à la porte.

hausses prix immobilier 2020

Au niveau national, on notre une hausse de 1,9 %. La progression est plus prononcée dans les grandes villes avec une hausse vertigineuse de 5,2 %.

  • Paris bat le record

Jusque-là, la capitale française n’était pas la plus touchée par cette spéculation. En 2016, elle était même devancée par Lyon, Nantes et Bordeaux. En 2019, Paris a battu tous les records de transactions spéculatives.

Dans certains quartiers de la Ville lumière, le mètre carré a été cédé à 10.000 euros. Mais il faut préciser que le prix moyen à Paris était de 156 € au lieu de 146 € en 2018.

  • Lyon suit le mouvement

Il n’est pas étonnant que la ville de Lyon subisse une hausse du prix de l’immobilier. Le marché de l’immobilier y est très actif en raison de nombreux facteurs.

D’abord, c’est la région où on enregistre le moins de chômeurs. Selon l’INSEE, seulement 7,5 % de la population n’a pas d’emploi.

Ensuite, l’effectif de sa population a augmenté de 5 % entre 2011 et 2016. Enfin, la ville abrite beaucoup d’industries chimiques et technologiques.

Tout ceci explique la bonne capacité financière de ses habitants et la forte demande sur le marché de l’immobilier. En 2019, le prix de l’immobilier a augmenté de 11 %, soit 4 596 euros/m2.

Des localités proches de Lyon ont également profité de la prospérité économique de leur voisine. Villeurbanne, par exemple, a connu également une augmentation des prix de l’immobilier. On note une hausse de 8,1 %, le mètre carré y a été cédé à 3.297 euros.

  • Nantes ferme le trio de tête

La ville est réputée très développée dans les secteurs secondaire et tertiaire. On retrouve à Nantes de nombreuses banques et des entreprises agroalimentaires.

En quête d’emploi, près de 3500 nouveaux habitants s’y installent chaque année. Cela est devenu une constante depuis 2011. Une aubaine dont ont su profiter les investisseurs immobiliers de la ville.

immobilier Nantes

Les prix de l’immobilier ont augmenté de 9,5 %. Le mètre carré a coûté en 2019, 3.315 euros à Nantes. Le contre-pied de ce mouvement de hausse a été enregistré dans trois villes françaises.

Les prix de l’immobilier à Calais, Le Havre et à Mulhouse ont par contre baissé. On note un taux de -2,8 % à Calais, -4,3 % au Havre et -5,1 % à Mulhouse.

En Savoir plus : Toulouse – Des prix toujours en hausses ?

Marché de l’immobilier 2020 : de belles promesses

2020 devraient servir à renforcer cette belle performance du marché de l’immobilier. Un point d’honneur a été mis sur la stabilité du marché.

Pour cela, de subtils réajustements ont été effectués. Ils concernent aussi bien les lois de défiscalisations que les différents programmes d’accessibilité aux crédits immobiliers.

Le PTZ revisité

Face à la crise du logement, le gouvernement français a initié le Prêt à taux Zéro (PTZ). Créé en 2007, ce programme permet aux ménages aux revenus modestes d’acquérir un bien immobilier.

En cours jusqu’en 2021, le PTZ est donc destiné à ceux qui désirent concrétiser leur premier projet immobilier. Comme son nom l’indique, ce prêt est sans intérêt.

En 2020, le PTZ en achat neuf n’est plus possible dans toutes les localités. Les autorités françaises ont classé dans les zones B2 et C, les régions où la demande en logement est faible.

Ces zones ne sont plus éligibles pour le PTZ achat neuf, cette année. Le programme reste de mise dans les zones tendues.

Quant aux conditions d’accessibilité, rien n’a changé en 2020. Le PTZ impose des conditions de ressources aux ménages candidats.

Un foyer de 4 personnes désirant acquérir un logement dans la zone B1 doit avoir un revenu annuel qui ne dépasse pas les 60.000 €. Le revenu d’une personne voulant s’installer dans la zone A est plafonné à 37 000 €.

Le montant du prêt accordé ne peut dépasser 40 % des frais de construction du logement. Grâce au PTZ, vous pouvez investir facilement dans l’immobilier.

La transparence des prix maintenus

Il est vrai que le marché immobilier a connu une hausse des prix en 2019 et en 2020, il est annoncé une meilleure stabilité.

Dans une approche de transparence, l’administration fiscale a élaboré une base de données des prix immobiliers. Dénommée « Demande des Valeurs Foncières » (DVF), cette liste existe depuis 2019.

prix immobilier 2020

Elle sera aussi disponible en 2020. Tout propriétaire qui désire céder son bien immobilier au juste prix peut soumettre son bien à appréciation.

En raison des données à caractère personnel, l’introduction d’un identifiant est exigée. Cela permet également de maitriser la spéculation en vogue. La nouvelle année s’annonce donc profitable pour le vendeur et l’acquéreur.

Marché immobilier 2020 : une meilleure défiscalisation

Les mesures de défiscalisation immobilières sont maintenues dans leur grand ensemble. Les autorités promettent même de faire mieux au cours de cette année. On annonce la suppression de certaines lois qui plombent le marché de l’immobilier.

Adieu la taxe d’habitation

Les propriétaires et locataires sont soumis à une taxe d’habitation en France. Cette ressource profite à la caisse des collectivités locales.

Le montant à payer est déterminé en fonction de votre situation matrimoniale et de l’espace occupé. Dans une démarche d’assouplissement, le législateur a modifié certaines dispositions de la loi.

C’est la loi de finances de 2018 qui a permis de retoucher cette imposition. Depuis lors, 80 % des Français ont constaté une baisse drastique de leur taxe d’habitation.

Cette tendance va se confirmer en 2020 où la disparition totale de cette taxe est annoncée. Mais elle ne concerne pour le moment que ces 80 % de la population.

Les autres devront attendre 2023 pour ne plus supporter cette charge fiscale. Cette économie permettra d’améliorer le cadre de vie ou d’investir ailleurs.

De meilleurs taux de crédit

Le fort taux de transactions immobilières remarqué en 2019 a fait du bien au marché de l’immobilier. Étant donné que 2020 confirmera la tendance, les banques seront obligées de revoir leur politique.

taux crédit immobilier 2020

On annonce donc de meilleurs taux de crédits immobiliers pour 2020. Cette bonne nouvelle pour les propriétaires devra encore davantage booster le marché de l’immobilier.

La loi Pinel toujours en avant

La loi Pinel est l’une des lois phares de défiscalisation immobilière. L’objectif est de réaliser des économies sur les impôts sur le revenu.  

Seuls les achats de biens neufs sont pris en compte par cette mesure. Depuis sa création, les promoteurs immobiliers se sont enrichis.

La mesure est reconduite en 2020, avec les mêmes conditions d’éligibilité. Il en est de même pour la loi Denormadie. Ce programme de défiscalisation en ancien est quant à lui prolongé jusqu’en 2022.

En Savoir plus : 4 étapes pour maîtriser la Loi Pinel

EHPAD : des loyers en hausse

Les investisseurs EHPAD feront certainement de bonnes affaires en 2020. En effet, L’État permet à certains Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de réviser à la hausse leurs tarifs.

Les centres qui accueillent des pensionnaires bénéficiaires de l’aide sociale ne sont pas concernés par cette autorisation. Seuls les EHPAD libres d’engagements pourront augmenter de 1,08 % au moins, leurs tarifs d’hébergement.

En Savoir plus : Les 4 points primordiaux à étudier avant d’acheter une chambre EHPAD

Ce plafonnement a été établi par rapport aux prix pratiqués en 2019. Cette décision a été consacrée par l’arrêté du 19 décembre 2019 relatif aux prix des prestations des EHPAD 2020.

Marché immobilier 2020 : des prix immobiliers stables

Certains spécialistes prévoient la continuité de la hausse des prix dans l’immobilier. Sans pour autant confirmer cette tendance, la grande majorité d’entre eux tablent au moins sur une stabilité du marché.

La spéculation observée en 2019 devrait diminuer. On annonce des tarifs mieux maitrisés. Il est prévu de légères augmentations plafonnées à une moyenne de 1,5 % en 2020.

Dans les grandes villes, les augmentations de prix pourront aller jusqu’à 5 %. Le plus fort taux étant annoncé à Paris. Cela s’explique par la forte urbanisation que connait l’île de France.

Quant aux zones rurales, l’augmentation des prix ne devra pas dépasser 0,5 %. En marge de cette stabilisation des prix, le marché de l’immobilier continuera à enregistrer des transactions records. Le seuil du million franchi en 2019 sera maintenu, voire dépassé.

Originally posted 2020-04-08 18:18:00.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *